Explication de notre analyse (10/2011)

Dans le cadre de la rédaction de son projet et plus particulièrement des questions de gouvernance, l’AJFER a mené une étude sur le cumul des mandats chez les élu(e)s de La Réunion.

Objectif : parvenir à avoir une vision claire de la situation quant aux partis qui ont des élus qui cumulent le plus et aux institutions où l’on trouve le plus de cumulards.

Présentation du document 

Le fichier comprend plusieurs classeurs, répertoriant le nombre de Maires, Conseillers Régionaux, Conseillers Généraux et Parlementaires qui sont en situation de cumuls. Il y a un classement par institutions et  un par partis politiques. Enfin un classeur comprend l’ensemble des tableaux récapitulatifs, à la fois la répartition des cumuls par parti et par institutions.

Méthode de calcul 

Dans un premier temps, il a s’agit de répertorié l’ensemble des Maires, Conseillers Généraux, Conseillers Régionaux et Parlementaires puis de voir si ces personnes disposaient d’autres mandats.

Plusieurs cas de figures :

  • La personne dispose d’un seul mandat
  • Les deux mandats dont disposent la personne se trouvent dans les catégories étudiées, c’est-à-dire Maire, Conseiller Général, Régional ou Parlementaire. Dans ce cas, la personne va apparaître dans deux classeurs, pour chaque institution. Ainsi, les catégories étudiées représentent 127 postes. Cela ne veut pas dire qu’ils sont occupés par 127 personnes différentes.
  • La personne dispose d’un mandat autre que ceux des catégories étudiées. Son second mandat sera précisé dans la deuxième colonne.

NB1 : Certaines personnes sont des cas particuliers car elles n’ont pas encore effectué leur démission. C’est le cas par exemple d’Olivier RIVIERE, Maire et Conseiller Régional, récemment élu Conseiller Général.

Jacqueline Farreyrol, député et adjointe à la Mairie du Tampon a récemment été élue Sénatrice. Sa démission à l’Assemblée Nationale pour cause de cumul laisse un siège vacant. Nous avons décidé de comptabiliser ce siège comme un cumul pour l’UMP car il est la cause de la vacance.

NB2 : Le calcul du cumul par parti se fait sur la base du nombre de postes que représentent l’ensemble de ces catégories, c’est-à-dire 127. Ainsi, si un élu dispose de deux postes, il sera comptabilisé deux fois car son parti aurait pu mettre une autre personne.

Si un parti a un total de 3 élus dont un conseiller général et un maire occupé par la même personne ainsi qu’un parlementaire, l’opération pour le calcul du cumul sera le suivant :

Sur les trois postes, deux sont occupés par des personnes qui cumulent soit 66%. On considérera que sur trois élus, 66% cumulent.

Publicités

Tagué:, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :