L’Ajfer balance contre le cumul des mandats

Voilà une initiative qui devrait faire causer. Le mouvement des jeunes, l’Afjer (Az do fèr La Réunion) vient de partir en guerre contre le cumul des mandats. Gilles Leperlier, président de ce mouvement et proche de l’Alliance-PCR, a décidé de mettre ses affinités politiques de côté pour flinguer à tout-va la caste des élus cumulards. L’Ajfer a d’ores-et-déjà préparé un plan de communication béton. Prochainement des affiches devraient vous interpeller sur le sujet avec un slogan choc : “Ras le cul, de ton cumul !”. On peut difficilement être plus clair. Pourquoi une telle virulence contre les aînés de la classe politique locale ? Parce qu’il y a de l’abus, chiffres à l’appui. Gilles Leperlier et l’Ajfer ont collecté et croisé toutes les données officielles concernant l’ensemble de nos élus territoriaux (députés, sénateurs, conseillers régionaux et généraux, maires…), soit 127 postes.

Gilles Leperlier et son mouvement l’Ajfer partent en campagne contre le cumul des mandats et nos élus cumulards. Ils promettent de tout balancer sur la place publique, comme sur la toile.

Le cumul bloque les jeunes et les femmes

Puis, ils les ont classés par partis politiques et par institutions. Les résultats sont éloquents : le cumul des mandats est devenu la règle dans notre Ve République et particulièrement dans notre île. En tête du parti le plus cumulard (et pourtant pas le dernier à dénoncer ces pratiques), le Parti socialiste arrive largement en tête avec 92% d’élus en position de cumul. Il devance la droite sociale et le Mo-Dem (80% de cumulards), l’UMP (75%) et le PCR (67%). Malgré ces écarts, l’Afjer en conclut qu’à La Réunion “plus des deux tiers des postes d’élus sont occupés par des cumulards” dans les partis locaux. Les résultats par institutions sont aussi très intéressants. Ainsi, l’Afjer constate que 100% des parlementaires (neuf députés et sénateurs) sont en situation de cumul !

Les conseillers généraux aiment aussi cumuler : 88% d’entre eux sont dans cette situation. Idem chez les maires (83% d’entre eux cumulent). Les conseillers régionaux, eux, ont fait des efforts. Mais 56% d’entre eux cumulent les mandats et les indemnités. L’Ajfer dénonce une situation contraire à l’idée que l’on peut se faire d’une démocratie moderne. “Le cumul des mandats, analyse Gilles Leperlier, empêche le renouvellement de la classe politique, empêche l’arrivée des jeunes et des femmes aux postes à responsabilités. Ça nuit également à l’efficacité de nos institutions puisqu’à force d’être absents, une distance s’installe entre les élus et le peuple”. Après cette première étape, L’Ajfer ne compte pas s’arrêter là dans sa campagne contre le cumul. Dans un second temps, le mouvement envisage d’étaler au grand jour les rémunérations de tous les élus. Des sommes qui prendront en compte les indemnités cumulées via les mandats, mais aussi et surtout les montants issus du cumul des fonctions. Toutes les données seront recensées sur le site “jecumule.fr”.

Y.G. Journal de l’île de la Réunion, 17 octobre 2011, lien

Publicités

Tagué:, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :